Accueil > Centre médias > Actualités

Ouverture d'un centre de santé sur le tai chi en Grèce

study-shanghai.org Publié le 17-10-2018

La cérémonie d'inauguration du premier centre de santé tai chi hors de Chine et un rendez-vous d'échange académique de santé sur le tai chi ont eu lieu le 15 septembre à l'Université de West Attica (UNIWA) à Athènes en Grèce. Organisé conjointement par l'Université de Médecine Traditionnelle Chinoise de Shanghai (SHUTCM) et l'UNIWA, et parrainé par l'Institut de recherche sur le Qigong de Shanghai et le Laboratoire de recherche en physiothérapie musculo-squelettique et thoracique de l'UNIWA, l'événement a pour thème « Bienfaits du tai chi sur la santé ».

Animée par le professeur Georgoudis Georgios de l'UNIWA, la cérémonie d'inauguration s'est ouverte avec un discours de bienvenue du président de l'Université de West Attica, Konstantinos Moutzouris, suivi des discours du vice-président de SHUTCM Hu Hongyi, du conseiller politique de l'ambassade de Chine en Grèce Wang Qiang, de l'adjoint au maire de la municipalité d'Aigáleo de la banlieue ouest d'Athènes où se situe l'UNIWA. Le conseiller de presse de l'ambassade de Grèce en Chine a exprimé à Beijing son soutien total à la création du premier centre de santé sur le tai chi hors de Chine. Une centaine d'experts, érudits, physiothérapeutes et passionnés d'arts martiaux chinois et de la gymnastique de Qigong originaires de Chine, de Grèce, d'Espagne, de Serbie et d'autres pays ont assisté à l'événement.

M. Hu Hongyi, M. Konstantinos Moutzouris, Li Jie, directrice de l'Institut de recherche sur le Qigong de Shanghai, Georgoudis Georgios, directeur du Laboratoire de recherche en physiothérapie musculo-squelettique et thoracique de l'UNIWA, ont accordés des certificats d'études aux 32 premiers étudiants. Les étudiants ont interprétés une démonstration du tai chi et le ba duan jin du Qigong. Cette performance exceptionnelle est digne des applaudissements qu'elle a obtenus.

Dans l'après-midi, les experts de l'UNIWA et de la SHTUCM ont échangés leurs points de vue en termes d'application et de perspectives de coopération de la médecine traditionnelle chinoise, notamment le Qigong, l'acupuncture et le tai chi, dans les domaines de la réadaptation physique et mentale et de la guérison personnelle, et ont explorés le concept de « tai chi pour la santé » fondé sur la fusion des cultures orientale et occidentale, de sorte que l'ancienne sagesse de la vie joue un meilleur rôle dans la santé mentale et physique pour l'humain contemporain.

Axé sur la théorie de « tai chi » en Chine, le concept de « tai chi pour la santé » adopte des approches telles que le tai chi, l'acupuncture, le massage, le Qigong etc… pour ajuster le corps et la psychologie, afin d'améliorer la moralité et le sentiment, et de promouvoir une relation harmonieuse et équilibrée entre l'individu, la société et même la nature. C'est la sagesse et l'expertise datant de la Chine ancienne et elle possède une longue histoire et une profonde culture traditionnelle comme la médecine en Grèce antique et le yoga en Inde. Les deux parties ont déclaré que le centre de santé sur le tai chi à l'UNIWA renforcerait la coopération entre les deux universités dans les domaines de la santé, de la médecine et de la culture et promouvrait le développement de la santé des peuples chinois et grec.